Le soir: 11 mars 2008

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le soir: 11 mars 2008

Message  samantha le Mar 11 Mar 2008 - 12:40

Hello,


Voici un bel article :

"""""""""
Isabelle Boulay se retrouve



THIERRY COLJON

mardi 11 mars 2008, 08:49
AVEC MURAT, Biolay ou Julien Clerc, la belle Québécoise rappelle sa différence dans « Nos lendemains », son nouvel album. Rencontre.







"J'avais ce désir de faire des choses plus épurées, plus confidentielles. Je trouve mon dernier album très romantique contemporain. Avec de la légereté malgré tout. Photo : John Londono / Universal Music




PARIS

DE NOTRE ENVOYÉ SPÉCIAL
Beaucoup rangent Isabelle Boulay dans la catégorie des Ségara ou Fabian. Son nouvel album, Nos lendemains, va vite les détromper. Déjà avec son précédent disque country, Retour aux sources, la Gaspésienne avait tenu à rappeler sa différence et ses origines. Elle revient au registre romantique cette fois, avec sobriété, dans le calme, et sous la plume de Murat, Biolay, Le Forestier, Dabadie… Et une reprise de Ron Sexsmith et des « Coucouroucoucou Paloma » et « L'appuntamento ».
Très mélancolique, très calme


Isabelle nous a reçu, mercredi, dans un palace parisien, toujours aussi nature et souriante. A l'image de la sobriété de son nouveau disque : « J'ai repris le chemin de mon enfance. C'était nécessaire, viscéral, pour moi. J'avais commencé à travailler à Nos lendemains quand j'ai fait part à ma nouvelle firme de disques québécoise, Audiogram, de faire un album country. Jusque-là, j'avais toujours dû faire face à des réticences. Ils m'ont dit : fais-le et j'ai mis entre parenthèses le disque qui sort aujourd'hui. Il me fallait le champ libre. Je devais retrouver mes joies d'enfant et rendre hommage aux personnes qui m'ont élevée. C'était un devoir de mémoire. Mais ce n'est pas une réaction à l'album Tout un jour, qui était fidèle à l'époque transitoire que je vivais. C'était un disque austère, chargé, qui a rappelé que je n'étais pas lisse. La tournée a duré deux ans et demi et m'a emmenée doucement vers ce désir de faire des choses plus épurées, plus confidentielles. » Le ton de « Nos lendemains » est très mélancolique, très doux, très calme. Sans véritable tube radio potentiel… « Je le trouve romantique contemporain. Il y a de la légèreté malgré tout. J'ai changé de perspective. Ce sont des chansons d'amour mais je les
interprète différemment. Grâce à l'expérience, une certaine maturité. Ça sort de la naïveté. Ce n'est plus lié à un vécu. J'ai pris les différents points de vue d'auteurs. Les hommes se commettent beaucoup plus que les femmes. Ils vivent leur chagrin dans l'implosion plus que l'explosion. Ça donne des chansons intériorisées. Les hommes sont brisés, anéantis et tirés vers le bas, avec un chagrin contenu. Ce sont des chansons réalistes, des cris du cœur. » C'est sans doute pour ça qu'on retrouve dans ce disque les champions de l'amour déchiré que sont Murat et Biolay… « J'adore tout chez Murat. Son œuvre et sa personnalité, son côté enfant terrible. Alain Artaud, le patron de ma firme de disques, lui a donc demandé s'il voulait bien écrire une chanson pour moi. Dans le cas de Benjamin, on avait déjà collaboré sur mes disques précédents. C'est lui qui a proposé cette chanson écrite pour moi. Ça a été le coup de foudre immédiat et absolu. Dans le cas de Julien (Clerc), on s'est rencontrés sur les Restos du Cœur et il savait que j'avais envie de ses mélodies. Il m'en a offert deux : une écrite avec Dabadie et une autre avec Maxime (Le Forestier). » Reste une étape qu'Isabelle n'a pas encore franchie : l'écriture de ses propres chansons même si, ici, elle a elle-même adapté, en français, un texte de
Ron Sexsmith… « J'ai écrit ce texte avec Guillaume Vigneault, un vrai écrivain. Je peux écrire mais je n'ai pas le temps. Je n'ai pas cette disponibilité. Ça demande beaucoup de discipline. Etre interprète me prend tant de temps. Pour le reste, je préfère vivre qu'écrire. Et puis avoir des gens qui écrivent pour moi est un luxe """""""

_________________
" Enfin, dans la douceur, ranger les armes , offrir le coeur ""
" J'ai glisse le doigt, jusqu'a loin de toi, c'est là que j'irai..."

isabelleforever
avatar
samantha
Saministratrice
Saministratrice

Nombre de messages : 3612
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 20/04/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le soir: 11 mars 2008

Message  olympia le Mer 12 Mar 2008 - 16:44

Merci Sam
avatar
olympia

Féminin Nombre de messages : 2239
Age : 28
Localisation : Metz (France)
Date d'inscription : 27/04/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://isajackrussel.skyblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re :Le soir :11 mars 2008

Message  monicka le Mer 12 Mar 2008 - 19:14

Merci Sam pour ce très bel article
Monicka
avatar
monicka

Féminin Nombre de messages : 562
Age : 62
Localisation : nantes
Date d'inscription : 28/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le soir11 mars 2008

Message  Invité le Jeu 13 Mar 2008 - 7:34

re coucou,


isabelle n'est pas comme fabian ou segara elle est différente simple et les chansons sont superbes elle c'est comment les faire et les albums sont toujours trés bien je sais isabelle continuera longtemp sa carriére car elle a tous pour reussir beaucoup de gens l'adore beaucoup de fan et surtout c'est quelqu'un qui se prend pas la tete.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le soir: 11 mars 2008

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum